Agences Immobilieres Solvimo
Reseaux Sociaux
Mon Espace Personnel
Connexion
geoloc
RECHERCHE
Votre Newsletter Solvimo
tel
email
édition du 11 juin 2017

Retour au sommaire
Réaliser un espace végétal sur son balcon ne s'improvise pas. Tout dépend de la place dont vous disposez, de l'orientation de votre balcon, de vos envies (fleurs, potager), de votre budget. Suivez le guide pour faire de votre balcon un coin de nature.

  L'EXPOSITION AU SOLEIL ET AU VENT, UN FACTEUR DÉTERMINANT DANS LE CHOIX DE VOS PLANTATIONS.

  NE LÉSINEZ PAS SUR LA TAILLE DES POTS, LES PLANTATIONS ONT BESOIN DE PLACE POUR SE DÉVELOPPER.

  POUR AVOIR UN BALCON VERDOYANT TOUTE L'ANNÉE, CHOISISSEZ DES PLANTES QUI NE FLEURISSENT PAS TOUTES EN MÊME TEMPS.

  VOTRE BALCON EST ASSEZ GRAND ? LANCEZ-VOUS DANS LA CULTURE DE LÉGUMES ET D'ARBRES FRUITIERS !

Tenir compte de l'orientation du balcon

S'il votre balcon est à l'ombre, choisissez des plantes qui ne nécessitent pas beaucoup de lumière : lierre, fougères, chèvrefeuille grimpant, myosotis, bégonias ; côté légumes, optez pour la laitue ou les épinards. S'il est plutôt ensoleillé, vous pouvez vous permettre de planter des végétaux plus gourmands en lumière, comme le lilas, le laurier rose ou encore les rosiers. Les tomates raffolent également du soleil.
. Conseil : Si vous souhaitez cultiver à la fois un jardin et un potager, le mieux est de séparer les légumes des autres plantes pour éviter qu’ils se concurrencent.




Bien choisir les pots

Le choix des contenants est très important : les pots doivent être assez grands pour laisser à chaque plante la possibilité de se développer. Cela est particulièrement vrai pour les légumes. De même certaines grandes plantes ou qui poussent lentement (carottes ou thym) nécessitent une grande profondeur. Vous manquez de place ? Optez pour des plantes grimpantes. Accrocheuses ou enrouleuses, vertes ou à fleurs, le choix ne manque pas.
Terre cuite ou plastique ? La première est plus esthétique, laisse mieux passer l'eau et l'air, mais est plus fragile en hiver et est plus chère ; tandis que le second est plus léger, plus facile à transporter, s'entretient facilement et est meilleur marché.
. Et la terre ? Pour que vos plantes grandissent bien, il leur faut une terre qui correspond à leurs besoins en nutriments. Pour des légumes, choisissez un terreau spécial légumes, riche en nutriments. Pour les plantes vertes et les fleurs, du terreau universel convient.




Quand planter ?

Pensez à la saisonnalité tout en variant les plaisirs toute l’année. Le printemps est la saison du myosotis, l'été celle de l'oeillet ou de la campanule. L'automne et l'hiver sont plus propices aux anémones ou aux primevères. Quant aux vivaces anuelles, riches en couleurs et formes, elles se révèlent très décoratives. Faciles à entretenir pour un jardinier citadin, vous devrez quand même choisir un contenant suffisamment grand pour qu’elles puissent grandir et veiller à installer un lit de drainage avec des billes d’argile sur quelques centimètres de hauteur.
Côté plantes vertes, optez pour des arbustes persistants, comme le laurier sauce, la lavande ou le thym, le bambou, plus cher mais très résistant.




Et pourquoi pas un potager ?

Vous avez toujours rêvé de récolter vos tomates cerise en été et les déguster en salade. Mais, êtes-vous sûr que vos plants s'épanouiront sur votre balcon ? Tout est une question de taille. Si votre balcon est petit, choisissez des plantes qui se développent peu comme des courgettes ou des tomates cerise. Les carottes, par exemple, conviendront à des balcons plus grands. Les poivrons, les salades, les radis, les fraises ou encore les groseilles sont également les bienvenus. Les plantes aromatiques (thym, basilic, persil, verveine citronnée, menthe) sont aussi très faciles à cultiver. On les trouve en jardinerie tout au long de l'année, mais pour une culture en extérieur, mieux vaut les planter du printemps jusqu’à la fin de l’année.
Et les arbres fruitiers ? C’est possible mais à condition de s'en tenir à des variétés « naines », qui se développent 4 à 5 fois moins que les arbres traditionnels. Bien que nains, ces arbres ne sont pas simplement décoratifs, ils donnent les mêmes fruits qu'un arbre de taille standard. Il est préférable de les planter dans des pots d'environ 50 cm de diamètre avec un mélange de terreau universel et de terre végétale ou naturelle que l’on peut trouver près d’un champ par exemple