Agences Immobilieres Solvimo
Reseaux Sociaux
Mon Espace Personnel
Connexion
geoloc
RECHERCHE
Votre Newsletter Solvimo
tel
email
édition du 11 avril 2017

Retour au sommaire
Pour la troisième année, le Cercle de l'épargne/Amphitéa, en partenariat avec AG2R La Mondiale, vient de livrer son enquête sur les Français, l'épargne et la retraite (*). Premier enseignement de l'édition 2017 : la pierre reste le placement numéro un auprès des Français pour améliorer leurs revenus lors du passage à la retraite.

  80 % DES NON-RETRAITÉS S'INQUIÈTENT POUR LEUR RETRAITE.

  LA PIERRE EST PAR NATURE UN ACTIF RÉEL ET TANGIBLE.

  +9 % DE FRANÇAIS FONT CONFIANCE À LA BOURSE PAR RAPPORT À 2016.

  UN TIERS DES FRANÇAIS ESTIME QU'AUCUN PLACEMENT N'EST RÉMUNÉRATEUR.

Des pensions toujours jugées insuffisantes

Pratiquement les trois quarts des Français (71 %) estiment que leur retraite ne leur permettra pas de vivre correctement, révèle l’enquête publiée le 21 mars 2017. Un taux qui monte à 79 % pour les non-retraités. Une inquiétude bien ancrée dans le coeur des personnes interrogées, malgré les réformes successives qui ont été menées depuis une quinzaine d’années.




L’immobilier, en première position

Ce n’est pas nouveau et cette enquête vient conforter les autres études menées sur le sujet. En matière d’épargne, les Français privilégient la pierre pour améliorer leurs vieux jours. Ils sont 68 % à faire confiance à l’immobilier locatif, qui bénéficie d’une rentabilité de 3 % en moyenne. Une rentabilité supérieure à l’assurance vie (en deuxième position avec 59 % d’opinions favorables, -3% par rapport à 2016) dont le rendement des fonds en euros a dégringolé.




Les actions, en hausse

Les Français (38 %) placent les actions en troisième position. L’attrait pour la Bourse augmente de 9 points par rapport à 2016, à la faveur « d’un dernier trimestre 2016 haussier », relève Philippe Crevel, directeur du Cercle de l’épargne. Viennent ensuite les sicav qui présentent de l’intérêt pour 23 % des personnes interrogées (+4%). Enfin, le Livret A, malgré son taux de 0,75 %, recueille +3 % d’avis positifs par rapport à 2016 et séduit encore 22 % des Français.




Sécurité et rentabilité

Selon l’étude du Cercle de l’épargne, la bonne cote de la pierre s’explique par des taux d’intérêt très bas et par une baisse de la rentabilité des autres formules d’épargne. Concernant l’assurance vie, c’est bien la sécurité du placement qui continue de séduire les épargnants : les fonds en unités de compte, qui rapportent davantage mais dont le capital est composé d’actions, remportent l’adhésion de seulement 18 % des Français, contre 41 % pour les fonds en euros, malgré leur faible rendement.


(*) Enquête réalisée par l'Ifop-Cecop sur Internet du 7 au 10 février 2017 auprès d’un échantillon de 1 001 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.